VACCINATION COVID-19

Pour stopper la pandémie et retrouver une vie normale, les chercheurs et laboratoires du monde entier se mobilisent pour développer des vaccins efficaces contre la Covid-19. En plus des mesures barrières, la vaccination permettra de contrôler la propagation du virus et de réduire la mortalité et la morbidité liées à l’infection virale.

Pour garantir la sécurité de son utilisation, le développement d’un vaccin est soumis à des exigences réglementaires strictes. Avant d’être mis à la disposition de la population, le vaccin nécessite la mise en place d’essais cliniques. Les résultats doivent être satisfaisants en termes de réponse immunitaire, d’efficacité, de sécurité et de qualité pour que le vaccin soit validé.

L’objectif est clair : vacciner en priorité, d’ici l’été, les 15 millions de personnes âgées et souffrant de pathologies chroniques.

QUI SERA VACCINÉ ?

Le déploiement de la vaccination se fait progressivement suivant une logique simple : la priorité est donnée aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie.

Depuis le 18 Janvier : les personnes âgées de plus 75 ans peuvent se faire vacciner ainsi que les personnes présentant une des cinq pathologies conduisant à un très haut risque de forme grave de la maladie et ce quel que soit leur âge.

Depuis le 6 Février : le vaccin AstraZeneca est disponible en France . Il a été réservé en priorité à l’ensemble des professionnels de santé de ville et d’hôpital âgés de 50 ans et plus ou avec des comorbidités et les sapeurs-pompiers.

Depuis le 19 Février : les personnes de 50 à 64 ans atteintes d’une comorbidité (diabète, hypertension, antécédents de cancer…) ont accès à la vaccination

À partir du 02 Mars : les personnes de 65 à 74 ans atteintes d’une comorbidité (diabète, hypertension, antécédents de cancer…) peuvent prendre rendez-vous dans un des centres de vaccination de la Covid-19.

Dessin Vaccin

POURQUOI METTRE EN PLACE LA VACCINATION ?

La vaccination permet de se protéger et de protéger les autres. Couplé avec les mesures barrières, le vaccin contribuera à maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme.

Selon la Haute autorité de la Santé (HAS), les premiers objectifs du programme de vaccination seront de réduire la morbidité et la mortalité attribuables à la maladie (hospitalisations, admissions en soins intensifs et décès) et de maintenir les activités essentielles du pays, particulièrement celles du système de santé pendant l’épidémie.

COMMENT FONCTIONNE UN VACCIN ?

Lorsqu’on tombe malade, notre système immunitaire se défend en fabriquant notamment des anticorps. Ils sont destinés à neutraliser et aider à éliminer le virus à l’origine de la maladie.

La vaccination s’appuie sur ce mode de fonctionnement : elle introduit dans notre corps un virus inactivé, une partie du virus ou même un ARN messager. Notre système immunitaire produit des anticorps en réaction à cette injection. Ainsi, le vaccin permet que notre système immunitaire reconnaisse spécifiquement l’agent infectieux s’il s’introduit dans notre organisme. Il sera alors détecté, neutralisé et éliminé avant qu’il ne puisse nous rendre malade.